23/10/2014

Jacques Séguéla

"Une séparation annoncée en 18 mots, avec trois fois "je", comme un roi de France répudiant sa favorite. Cette affaire risque de laisser une cicatrice profonde dans l'électorat féminin" Jacques Séguéla 

11:50 Écrit par attila dans Amour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.